Finances. Une gestion rigoureuse et des voyants au vert.

Alors que les finances sont un des points forts de l’équipe actuelle, la liste de Mr Loic Prima se lance dans des comparaisons hasardeuses. Elle indique des différences notables avec Riec, et parle pour Kloar de situation préoccupante. Ah bon ? Voyons cela…

v Notre dette et nos dépenses

Nous surveillons nos finances comme le lait sur le feu ! Notre dette baisse et nos dépenses n’évoluent que très peu.

  • La dette par habitant baisse de – 11 % entre 2007 et 2018 (- 24% avec l’inflation) alors qu’elle avait augmenté de 49% avant que nous soyons élus. Une situation préoccupante ou un redressement ?

Evolution de la dette :

 20002007 2018 
En cours de dette3120 K€4650 K€+ 49 %4626 K€– 0,5%
Par habitant €1173 €+ 49 %1044 €– 11%
source les comptes de ma communes impôt.gouv
  • L’évolution des dépenses annuelles hors inflation est de + 0,6% (alors que de nouveaux équipements et services ont vu le jour). Une dérive ou une gestion cadrée et exigeante ?

v L’analyse financière de la commune :

Les données utilisées pour mesurer la santé financière d’une collectivité sont toutes favorables :

  • Délais de désendettement : 4,6 ans en 2018 (4,5 ans en 2019), Riec : 4,5 ans
  • Capacité d’autofinancement (dépenses – recettes) importante pour continuer d’investir :

Kloar             2018 :   1002 K€              (229 €/hbt)

Riec             2018 :   791 K€                (184 €/hbt)

  • Ratios des dépenses de personnel dans la moyenne des villes de la strate)
 Ratios de CloharsRatios de la strateRatios de Riec
Charges de personnel53,80 %53,27 %54,71 %
source les comptes de ma communes impôt.gouv

v Evolution de la fiscalité durant le mandat écoulé

Clohars :             TH +6,8 %           TF 0%                moyenne + 3,4 %

Riec :                   TH +7,2 %          TF +7,2%           moyenne + 7,2%

Moëlan :             TH + 10 %           TF : 0%              moyenne + 5%

Clohars est des 3 villes côtières celle qui a le moins augmenté sa fiscalité.

En conclusion, les finances de la commune de Clohars-Carnoët, aux caractéristiques différentes de ses voisines côtières, sont bien gérées et « sous contrôle » des élus.

Publicité